Français

 

 

 

30

1893. L'Enquête est basé sur un document historique inédit : l'enquête menée en Sicile en Octobre 1893, à dos de mule, par le journaliste vénitien Adolfo Rossi, qui est le seul témoignage direct qui existe de l'histoire des Fasci. Mise dans la liste noir du régime fasciste, puis oublié, l'enquête de Rossi, voix qui narre le film, nous conduit sur les traces de cette Sicile inconnue, dans un voyage a dos de mule dans les magnifiques paysages du centre de l'île, tandis que parallèlement une autre enquête se développe, celle d'une journaliste d'aujourd'hui qui enquête l'histoire des Fasci dei lavoratori . Traces, signes pour éclairer l'Europe du XXeme siècle et l'époque actuelle.

 

SYNOPSIS.

Octobre 1893. Alors que les journaux italiens publient des dépêches de police sur lagitation dans la campagne sicilienne promue d'un mouvement qui s'est donne le nom de "Fasci dei lavoratori", Adolfo Rossi, un journaliste du nord de l'Italie, décide d'en savoir plus. Il parte pour une enquête sur l'île. Il est le seul journaliste à faire ça.

En Sicile, principalement a dos de mule, Rossi réncontre les Fasci. Ni bandits, ni brigands, ni conspirateurs,ils sont des paysans et des mineurs de soufre, des hommes et des femmes affamés et habillés en haillons en lutte contre l'esclavage du fief. Selon les rapports des délégués de la sécurité publique ils sont trois cent mille, et 165 sections réparties dans tout le SICILIA. Depuis trois mois, ils ne binent pas la terre de leurs seigneurs, leurs enfants ne mangent que de l'herbe et de figues de Barbarie. En Sicile, dans la région la plus arriérée de l'Italie, la première grande grève contre l'exploitation du travail de l'Italie capitaliste est explosée.

En tête des cortèges sont les femmes. " Libres de quitter toutes seules la maison meme le soir, de parler en public comme de véritables orateurs , elles veulent des terres, du pain et du travail pour eux et pour leurs enfants ...», écrivait le journaliste dans un article le 16 Octobre, frappé par leur foi dans les idéaux de la justice et de la participation sociale qui brise les stéréotypes et les préjugés généralisés qui pèsent sur la Sicile.

A travers les paysages extraordinaires et insolites de la Sicile centrale, où la mer est lointaine et inconnue, les voix d'une histoire humaine oubliée reviennent dans le film. Parallèlement se decoule l'enquête de la journaliste d'aujourd'hui qui reconstruit le contexte historique et politique qui a vu la naissance et la fin du mouvement. Pistes à suivre pour le temps présent.

 

NOTES HISTORIQUE.

Nés en 1891, réprimés en 1894 par l'armée du gouvernement de Crispi et par la Mafia, avec des centaines de morts et de blessés, et parmi eux aussi des enfants de quelques mois dans les bras de leurs mères, les Fasci Siciliani ont été fondées à Catane et Palerme par un groupe de jeunes enthousiastes, socialistes et anarchistes, que pour s'organizer s'étaient inspiré a la Bourse du Travail connu et étudié à Paris.

Bientôt, les Fasci se propagent dans toute l'île, 165 sections s'ouvraient , atteignant plus de 300 mille membres, hommes et femmes, pour la plupart des paysans, qui ont été rejoints plus tard par les mineurs de soufre, les bergers, les artisans et les pauvres prolétaires des villes siciliennes. Ils étaient les protagonistes de la première grève jamais organisé en Italie; ils ont exigé l'application des "Patti agrari"( pactes agraires), le nouveau contrat de travail que le Congrès des Fasci, réuni à Corleone le 31 Juillet 1893, avait approuvé à l'unanimité. C'est le premier contrat d'union écrit dans l'Italie capitaliste, et peut-être dans l' Europé agricole entiere.

Ce mouvement a été étouffé dans le sang par ordre du Premier Ministre Francesco Crispi, un ancien partisan de Garibaldi, à la demande de la puissante caste des agraires siciliens qui, en accord avec la bourgeoisie industrielle du Nord, repandent le bruit d'un complot politique des Fasci, de mèche avec la France. Crispi déclare l'état de siège en Sicile, la suppression de la liberté de la presse et de la liberté d'association, la radiation de milliers de Siciliens des listes électorales et les tribunaux spéciaux.

Mais les processes réfuteront la thèse du complot, rendand ce mouvement ce qu'il avait été: une lutte contre l'exploitation du travail et contre la mafia du fief. En Vain: les dirigeants et les membres seront également condamné à des centaines d'années de prison dans ce qui avait été les galères du royaume des Bourbons.

 

PROFIL DE L'AUTRICE ET RÉALISATRICE.

Documentariste, avec une formation de journaliste, Nella Condorelli est née à Catane, vit et travaille à Rome et en Sicile. Elle s'occupe du documentaire social et historique depuis des années, privilégiant la narration de l'histoire invisible de la côté des mouvements, des peuples, des femmes. Elle a reçu le Prix National Reporteur pour son reportage à propos de la Méditerranée du Sud, et du Prix de la ville de Sasso Marconi intitule à Enzo Biagi pour l’innovation du langage narratif. Dans 1893.L'enquete elle est autrice du synopsis et du scénario et réalisatrice.

 

REMARQUES DE LA REALISATRICE.

1893. L’enquete reconstitue une histoire humaine qui n’avait jamais été narrée au cinéma. Je voulais rompre un silence de 120 ans et il y a sans aucun doute, surtout, mon besoin d'approfondir l'histoire de la Sicile, ma terre, et de renverser de nombreux clichés, le tout premier celui qui des siciliens et siciliennes toujours la tête baissée. L’enquête de Adolfo Rossi, le document à la base de mon travail, raconte l'histoire d'un mouvement répandu dans toute l'île, unie et organisé contre l'esclavage dans les domaines agraires et le contrôle de la mafia dans les fiefs et les municipalités. Le premier mouvement populaire organisé de l’Italie unie - trente ans après l’expédition des Mille. Un mouvement qui dérangeait lors du Royaume de l'Italie, et qui il dérange encore tout au long du XXe siècle jusqu'à aujourd'hui, étant donné la ténacité avec laquelle on continue à l'effacer de l'histoire en Italie.

Lorsque je trouvé (par coïncidence) et lu l'enquête de Adolfo Rossi, publié à Milan en 1894 avec le titre "Les troubles en Sicile. Enquête sur le Fasci des travailleurs ", j'ai été surprise pour deux raisons, la première, je ne savais rien sur les événements qui y sont décrits, la seconde: le style de la langue et de la narration. Rossi est un journaliste qui ne se fait pas arrêter par le Pouvoir, il va à l'encontre de l'information du gouvernement qui demandait la fin des Fasci «conspirateurs» et «bandits». Il va en Sicile et donne la parole aux paysans, hommes et femmes, les mineurs de soufre, les ouvriers, les Carusi (les enfants mineurs), il recueille et communique leurs raisons, il exhorte également les barons et les propriétaires fonciers, les commissaires, les gouverneurs et les délégués de la sécurité publique, les prêtres et les évêques. La phase de la recherche m'a pris beaucoup de temps, il y avait la nécessité d'encadrer le contexte dans lequel les Fasci agissaient. Je me suis familiarisée avec l'Europe de l'époque, dans un fin de siècle opprimé par la crise économique et financière internationale liée au capitalisme naissant et aux nouveaux marchés, avec la pauvreté et le chômage, la première conscience populaire de l'exploitation de la main-d'œuvre, les scandales politiques et parlementaires du Royaume d'Italie. J'ai été littéralement jetée dans une réalité oubliée, dont on ne parle pas dans l'Italie d'aujourd'hui, alors qu'il serait également utile de l'étudier pour réfléchir sur de nombreuses questions contemporaines italiennes et européennes. Je peux dire que c'était le film qui est venu à ma rencontre. L'enquête de Rossi est devenue le narrateur, la caméra a refait son voyage à dos de mule sur les spectaculaires "trazzere" (sentiers) du centre de l'île, dans des villages en pierre. Des paysages inconnus et majestueuses se mélangent avec le patrimoine documentaire, les illustrations animées, les chansons, les textes littéraires, les cartes postales, les lettres, les photos ... Regards de paysannes et paysans courbés sur la terre rude, des enfants en haillons dans les ténèbres des masures qui sont leur maisons, les voix des enfants rachitiques et émacié dans le fond des puits de soufre, des vies affamées, dures, misérables au-delà de la croyance, les esclaves d'un système social basé sur le domaine de quelques ... Il y a la douleur et la fatigue, pas de compassion, pas une fable. D’ici leur foi dans les Fasci, les assemblées, les marches, les grèves ...Elle était inévitablement la deuxième enquête que dans le film est parallèle à celle de Rossi, avec une lecture d'une actrice, qui reconstitue l'époque des Fasci et s'interroge sur les conséquences de leur effacement sur la Sicile et sur le XXème siècle italien. Le voyage devient intérieur et nous pose des questions profondes, supprimant toute certitude à ceux qui veulent écouter, le temps d'hier, le temps d'aujourd'hui, la mémoire, l'action.

 

CREDITS.

1893.L' ENQUETE

par Nella Condorelli. Avec Francesco Foti, Enrica Rosso, Federico Price Bruno et son mule Giovanni, Alessandra Costanzo. Musiques par Massimo Zamboni. Dessins par Nico Bonomolo. Tournages par Vincenzo Condorelli AIC. Montage par M.Cristina Sansoni Giuseppe Pietro Tornatore.

Prix BANDIERA VERDE AGRIFILM 2015

Avant-première à Palerme ITALIAN DOC SCREENING - cinéma ROUGE ET NOIR le 10 Octobre 2014

Presentation à la 72ma MOSTRA INTERNAZIONALE D'ARTE CINEMATOGRAFICA DI VENEZIA - 3 Septembre 2015 - Spazio della Regione del Veneto Hotel Excelsior - Lido de Venise

 

Production FACTORY FILM SRl

Avec la collaboration de MIBACT Ministero Beni e Attività Culturali Direzione Generale Cinema - MISE Ministero dello Sviluppo Economico - REGIONE SICILIANA Assessorato al Turismo Sport Spettacolo

PROGRAMMA SENSI CONTEMPORANEI - UFFICIO SPECIALE PER IL CINEMA E L'UDIOVISIVO / SICILIA FILM COMMISSION

Avec la collaboration de ARCHIVIO DI STATO DI ROVIGO

Sous le patronage de REGIONE DEL VENETO - COMUNE DI PALERMO - ASSOCIAZIONE CASA MEMORIA FELICIA E PEPPINO IMPASTATO

Avec le soutien des Mairies Caltavuturo - Canicattì - Casteltermini - Corleone - Lercara Friddi - Marineo - Palazzo Adriano - Piana degli Albanesi - Villafrati

 

Distribution: FACTORY FILM SRL - collaboration CINIT-CINEFORUM ITALIANO

contact Serena Galioto : mail factoryfilm74@gmail.com

 

DURÉE 63' (version longue, 78 ')

FORMAT DE TOURNAGE couleur Full HD

REPERTOIRE b / n

SON Dolby Stereo

FORMAT DE PROJECTION Bluray - DCP

LANGUE Italien

SOUS-TITRE Anglais

ANNEE DE PRODUCTION 2014

 

© Factory Film 1893. L'inchiesta Disegned by redwebpress all rights reserved Rome 2015